Our Services
Foire aux questions

Questions fréquentes au sujet de décisions difficiles par rapport aux services cliniques

Pourquoi l’Hôpital communautaire de Cornwall ferme-t-il des lits et réduit-il le volume d’activité des salles d’opération?

Au cours des quatre dernières années, l’hôpital a réalisé d’importantes économies. Une analyse comparative du rendement de l’hôpital a été faite, mais malgré nos efforts, l’HCC prévoit un déficit de 8 millions de dollars pour l’exercice 2009/2010. Un examen fait par un expert de l’extérieur de l’hôpital a révélé que l’HCC est un hôpital efficace qui a besoin d’une révision de son financement afin de maintenir le niveau de services requis.

La réduction du volume d’activité des salles d’opération et la fermeture de 8 lits qui avaient été ouverts afin de faire face au volume additionnel permettront d’économiser 1, 8 millions de dollars. Ces décisions difficiles concernant les services cliniques permettront de nous rapprocher d’un budget équilibré.

Malheureusement, les soins de santé ne sont pas à l’abri du ralentissement économique. Comme c’est le cas de bien d’autres hôpitaux, une partie de notre déficit est attribuable à l’écart entre le financement (2 %) et les dépenses inflationnistes (3,5 %).

Les hôpitaux de l’Ontario doivent présenter des budgets équilibrés. Pourquoi est-ce que l’HCC connait un déficit?

Les membres du Conseil d’administration de l’HCC rencontrent les dirigeants du RLISS de Champlain depuis deux ans afin de trouver une solution à cette situation. Il était très important pour nous qu’un financement adéquat soit établi avant que nous ne procédions à des réductions de service. L’examen par un tiers confirme le besoin d’accroître le financement de l’hôpital de 6,6 millions de dollars.

Est-ce que ces réductions permettront d’équilibrer le budget de l’hôpital?

Non, mais elles nous rapprocheront d’un budget équilibré. Ces fermetures et réductions nous permettront de réduire le déficit de 2,1 millions de dollars. Une révision du financement que nous recevons du RLISS/MSSLD sera nécessaire afin d’éliminer le reste du déficit.

Pourquoi est-ce que l’hôpital coupe des services cliniques et du personnel infirmier au lieu de couper les coûts administratifs comme les salaires du personnel de direction?

Depuis deux ans, l’HCC a réduit les coûts qui ne sont pas reliés aux soins des patients et a trouvé des façons plus efficaces de prodiguer les soins. Malgré des économies de l’ordre de 4,46 millions de dollars que ces actions lui ont permis de réaliser, nous devons économiser encore plus.

L’HCC consacre 7 % de son budget aux dépenses administratives alors que la moyenne provinciale est de plus de 10 %. L’HCC est un des hôpitaux ontariens qui consacre la moins grande part de son budget global aux dépenses administratives.

Pourquoi l’hôpital affiche-t-il un déficit quand il est tant occupé?

Contrairement à une entreprise ordinaire, l’hôpital n’est pas financé en fonction de son volume. Une augmentation du nombre de patients signifie une augmentation des coûts d’exploitation, mais pas de son financement.

Qu’est-ce que cela représente pour le projet de réaménagement? Est-ce que les activités prévues dans le cadre de ce projet vont cesser jusqu’à ce que le déficit soit résorbé?

Le financement du projet de réaménagement est distinct du financement pour le fonctionnement quotidien de l’hôpital. Les activités dans le cadre du projet de réaménagement vont donc se poursuivre.

Est-ce que ces réductions se traduiront par de plus longs temps d’attente?

Nous ne prévoyons pas que ces réductions auront un impact important sur les durées d’attente.